Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 juin 2018 4 07 /06 /juin /2018 19:20

Après cette longue et très tranquille (une fois passée la ZICT, et les filets dérivants) traversée du Pacifique, nous voilà à Hiva Oa. Le ciel nous annonce une bonne arrivée.

 

Nous envisagions aller directement à Nuku Hiva, là où je pensais qu’était la tombe de Jacques Brel. Mais le vent nous poussait vers le sud et Fatu Hiva. Pourquoi ne pas commencer par-là ! Mais nous y arrivions la nuit, alors nous avons continué sur Hiva Oa … là où, en réalité, les tombes et musées de Brel et Gauguin se trouvent !

Sur les 13 îles de l’archipel, il n’y en a que 7 d’habitées. Quatre ont une piste d’atterrissage locale. L’ensemble à 1500 km de Tahiti. Car le total de la Polynésie française c’est 118 îles, regroupées en 5 archipels (Marquises, Tuamutu, Gambier, Australes, Société). Cela sur un territoire marin de 5 millions de km2. On comprend pourquoi la France est active pour étendre, au niveau international, la distance de zone exclusive d’exploitation de 200 miles à 600 miles des côtes … Actuellement, pour ceux qui ne le savent pas (je l’ai appris lors de ce voyage) la France est le deuxième pays (après les USA) ayant la plus grande surface océanique d’exploitation exclusive.

Certes, la femme, mais la mer aussi (notre mère à tous), est l’avenir de l’homme.

Nous n’avons prévu que quelques jours compte-tenu du cumul des retards successifs. La baie est belle, mais l’eau est trouble (arrivée d’un cours d’eau).

 

Rapidement nous faisons connaissance de Vincent qui construit lentement, par lui-même, la famille, ses amis et deux employés, un chantier maritime, le seul des Marquises. www.maintenancemarquises.com  . Vincent est mécanicien d’avion, et possède son propre avion. Il est jeune et paraît encore plus jeune. Il est sympathique et inspire une grande confiance.

Ici avec nos amis d'Akelas et l'avion de Vincent à l'aéroport en altitude.

Dans un premier temps, l’inverseur tribord est démonté (par le capitaine, Guillaume, du bateau ami Akelas). Le diagnostic est : intérieur corrodé, il faut des pièces de rechange, il faut un technicien spécifique avec outils adéquats pour une réparation coûteuse et pas forcément fiable à long terme. Je décide donc d’acheter un neuf. Avec le temps, je reçois une proposition d’Allemagne (via recherche internet), une autre locale plus intéressante, à Tahiti. Avec le coût et délai de transport in fine je décide d’aller sur Tahiti sans attendre plus.

Au total, avec la découverte de Hiva Oa et diverses activités il s’est écoulé trois semaines plutôt relax. Ici la grande place de Atuona.

Une particularité de la baie de Tahauku, où nous sommes à l’ancre, et où des cargos moyens peuvent accoster, c’est que c’est le seul endroit de l’ile où il y a une pompe à fuel et essence. Il y a donc une relative circulation continue, même si très calme, entre ce point, à côté de là où l’on débarque en youyou, et la ville Atuona. Comme en plus la gentillesse et serviabilité légendaire des habitants est réelle et non feinte, il y a toujours quelqu’un(e) pour nous prendre en voiture, dans un sens comme de l’autre.

 

Cela nous évite les 3 ou 4 km sous le cagnard qui nous séparent de la petite ville d’Atuona, aérée, propre, verdoyante et surtout souriante.

 

 

Nous visitons les tombes et musées de nos « amis ».

 

 

 

 

 

Nous y faisons quelques achats.

 

 

 

 

 

 

 

Nous faisons connaissance, dés le deuxième jour, avec un couple de marquisiens (qui s’est arrêté pour nous prendre en stop), qui nous a proposé fruits et légumes et a qui nous avons proposé un échange d’accueil réciproque.

 

Aristide et Moha sont venus déguster un repas à la française sur Shadococo (une première sur un bateau de croisière pour eux)

Nous sommes allés chez eux pour un repas (de fête et en famille) typique de chez eux (une première pour nous !). Poissons crus deux façons, confit sucré de potirons à la coco, poulet grillé … au total : 7 ou 8 plats différents mis sur la table en même temps, comme ils font chez eux.

Ils sont adventistes donc pas alcool, ni cochon, mais prière en début de repas. Un peu plus tard Aristide nous a proposé une découverte de sa micro région, dont un site archéologique. Nous les garderons dans notre cœur très longtemps.

Une conférence faites de films découverte et protection des îles du Pacifique, dont la Polynésie française … superbes, engagés et intéressants.

Nous faisons une escapade sur l’île très proche (deux heures de voile) de Tahuata. Rien qu’une belle baie et plage bordée de cocotiers. Là où dans les Caraïbes nous aurions 40 à 50 bateaux nous étions entre 5 et 7 selon les jours.

Voir le film à venir).

C’est lors de notre première heure d’arrivée qu’un youyou nous accoste pour nous demander si je suis bien René. Voilà, c’est fait, un nouveau bateau ami. À bord un couple, Guillaume et Agnès qui travaillent toujours de temps en temps, ici ou là, et deux amis retraités, Micha et Patrick.

 

Patrick (en rouge) nous a offert ce bon repas pour son départ.

Akelas au mouillage à 10 m de nous.

Ce sont de vieux amis marins (Brésil, Caraïbes, …) Élise et Bruno, sur leur belle jonque rouge Katao, qui les ont prévenus de mon passage dans le coin ! Ces derniers sont actuellement en Malaisie et j’ai dû mal à les rattraper … Apéro oblige avec tous, et avec bonheur, dès le premier soir … Cerise sur le gâteau des belles rencontres : Micha est un très bon copain de Francis, mon tatoueur de Shadok sur l’épaule, venu il y a 6 ans avec sa femme, Claire, pour une croisière dans les Caraïbes … Je ne désespère pas de les voir revenir un jour pour une autre croisière. Ils sont trop cools.

 

Avec l’équipage d’Akelas, nous avons loués une voiture pour faire un petit tour de l’île.

Occasion pour emprunter, à la forêt sauvage, un gros régime de banane dont nous profitons jusqu’à Tahiti.

 

 

Puis le 11-05, après s’y être calé une seconde fois la veille, nous partons de la baie de Hamamoenoa de l’île de Tahuata en direction des Tuamutu.

 

 

Occasion de rencontres marines toujours "émerveillante" ...

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de capitshadok
  • : Présentation de mon catamaran et de mes voyages et croisières sur celui-ci ... avec les amis qui se manifestent, pour vadrouiller au tour du monde.
  • Contact

Recherche

Liens