Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 avril 2018 5 20 /04 /avril /2018 23:17

 

Dans le trajet Curaçoa - San Blas, qui longe les côtes de la Colombie, nous avons faisons notre meilleure performance en Atlantique. Là, il s’agit plutôt de la mer des Caraïbes. Au total 660 miles en 82 h, soit 8 Nds de moyenne, dont plusieurs pointes à 12/14 et une à 16 Nds !  Le capitaine avait pourtant choisi de prendre un ris, et de rallonger la route pour éviter les 35 Nds annoncés en nous rapprochant trop des côtes. Cela n’a pas suffit et l’on subit au large des rafales de 30/40 Nds qui, pilote lâchant, empannages s’en suivant, ont provoqué la casse de deux lattes et la perte d’une autre. Une deuxième prise de ris pour calmer un peu plus le jeu, et nous voilà aux San Blas le vendredi 9 février vers 19h.

Les San Blas, où je passe pour la troisième fois en 15 ans, sont un ensemble d’îles de sable très basses appartenant au Panama, où vivent les indiens Kunas. Ce peuple vit comme il y a des centaines d’années et bénéficie d’une grande autonomie de règles de vie dans une communauté de type matriarcale. Bien sûr télé et smartphone font actuellement partie du quotidien pour nombre d’entre eux.

 

Personnes tranquilles, souriantes, discrètes et accueillantes, les Kunas vivent des noix de coco, de la pêche (dont de trop bonnes langoustes) et de l’artisanat d’art, dont les molas.

 

 

 

Tableaux faits de tissus superposés et de broderies associées selon des motifs originaux où les jeux de symétrie sont très prisés.

Cette fois ci notre visite fut de bien trop courte durée, mais ces 3 jours de détente sont bien venus après le chantier de Grenade et la très courte halte d’une nuit à Curaçao.

En allant d’iles en îles, on peut passer plusieurs mois ici sans se lasser et sans cyclones.

 

Le premier soir mouillage à l’entrée de la baie.

 

Puis le lendemain approche à l’œil, vers un mouillage encore plus sympa, plus proche des îles et des coraux …

 

Cette île où nous plongeons plusieurs fois, avec les coraux tout autour, est celle où mon frère Alain, plusieurs mois auparavant, avait, avec deux autres bateaux, planté trois cocos.

 

Il m’a demandé d’aller arroser leur plantation. Malheureusement, comme vous le voyez sur la photo, elle est quasiment submergée … pov coco !

 

 

Assurément, ici, nous dégustons nos premières langoustes qui viennent juste d’être livrées vivantes, puis cuitent à point …

 

 

 

 

 

 

 

 

Le lendemain, nous faisons nos brochettes poissons « de Tristan » avec grand bonheur. Une chose est certaine, tout au long de ce périple nous avons toujours super bien mangés.

Tout le mode s'y met, et l'apéro est de rigueur.

 

 

 

 

 

Cet ensemble d’îles de Cayo Holandes, est très agréable à vivre. L’ambiance turquoise est au rendez-vous.

 

Nous ne sommes pas seuls en bateau mais chacun garde une belle surface de tranquillité comme vous le voyez sur la photo. Vous pouvez aussi admirer, au centre, la belle chaise avant d’observation confortable des dauphins. Je les ai fait faire à Djerba et posées (les deux) à Grenade, avec la contribution active de Laura.

 

Ballades à pieds, plongées et repos font du bien aux quatre membres de l’équipage, heureux de vivre ce moment.

Les habitants du seul petit village assurent leur repas du soir par une pêche tranquille à l’ancienne (photo du haut).

 

Les couchers de soleil ne sont pas en manque ici aussi, encore et encore …

À bientôt pour Panama …

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de capitshadok
  • : Présentation de mon catamaran et de mes voyages et croisières sur celui-ci ... avec les amis qui se manifestent, pour vadrouiller au tour du monde.
  • Contact

Recherche

Liens